Petite histoire de la Spiruline

wwww-spiruline-foret-vert

 

Préhistoire de la Spiruline :

la Spiruline, de son vrai nom Arthrospira Platensis est une cyanobactérie (bactérie bleue) en forme de spirale d’environ 0,3 millimètre. Elle est apparue sur Terre il y a environ 3,5 milliards d’ années, elle est  l’un des plus vieux organismes vivants de notre planète. Elle se reproduit rapidement dans l’eau en se coupant en deux, elle est donc depuis , et pour toujours « foret vert » pourrait-on dire 🙂 , la même.

La Spiruline fait partie des premiers êtres vivants à avoir inventé la photosynthèse qui permet à un organisme de créer son énergie à partir de photons ( énergie lumineuse ) et de dioxyde de carbone en produisant de l’oxygène. Les Cyanobactéries ont modifié l’atmosphère terrestre, alors quasiment dépourvu d’oxygène, pendant 2 milliards d’années permettant à la vie animale d’apparaître.

spiruline-derive-des-continents
2 milliards d’ années !!
La Spiruline a vécu la formation des continents, leur dérive ; elle a vu la Pangée se faire et se défaire!

La Spiruline est capable de se développer et de créer des molécules complexes, essentiellement des protéines, à partir de lumière et d’éléments chimiques simples, essentiellement du dioxyde de carbone et de l’azote. Mais à la différence des végétaux elle n’a pas de paroi cellulosique rendant leur assimilation et digestion difficile.

 La Spiruline et l’homme :

La Spiruline est utilisée dans l’alimentation humaine depuis des millénaires. Notamment par les aztèques qui l’appelaient Tecuitlatl et la filtraient du lac Mexico avec des filets à mailles très fines avant de la faire sécher en galettes. Le Tecuitlatl aidait les coureurs de poissons qui se relayaient pour apporter du poisson frais de la mer jusqu’à Mexico (300km et 2000m d altitude) à l’empereur Moctezuma .

spiruline-recolte-azteque-tecuitlatl
récolte de la Spiruline par les aztèques (qu’ils nommait Tecuitlatl )

 

Les kanembous, une ethnie vivant au Tchad, l’utilisent aussi depuis des temps immémoriaux en prélevant la couche surnageante des lacs dans des paniers finement tressés puis en l’étalant sur du sable filtrant ainsi l’eau pour pouvoir la sécher sous forme de galettes qu’ils nomment le Dihé.

En 1852 le botaniste Stizenberger « découvre » la Spiruline et lui donne le nom d’Arthrospira en raison de sa forme en hélice et de sa structure multicellulaire. Il observe aussi que les Kanembous ne souffrent pas de malnutrition.
Mais il faudra attendre 1959 que l’ethnologue Max-Yves Brandily aille au Tchad et soit marqué par l’effet de la Spiruline (qu’il a alors pris pour de la Chlorelle) sur les Kanembous. Il écrira à son retour un article dans la revue Science et Avenir dont le titre était « depuis des lustres , une tribu primitive du Tchad exploite la nourriture de l’an 2000 » (Science et Avenir 152, 1959).
C’est dans les années 1960 que l’Occident découvre la composition exceptionnelle de la Spiruline: présente dans le lac Texcoco au Mexique exploité pour son carbonate de sodium Les récoltes sont rendues difficiles par la présence de ce qui semble être une algue bouchant les filtres. Après l’avoir analysée, afin de trouver une solution pour s’en débarrasser, elle est identifiée comme étant de la Spiruline et ses constituants la révèlent comme étant un élément nutritif au potentiel fantastique.

Il faut ici rendre hommage à la sagacité de Ripley Fox qui l’a identifiée comme une manne permettant de combler les carences nutritives. Profondément humanistes Ripley et sa femme Denise mettent au point un protocole de culture dans le but de pouvoir créer des fermes à Spiruline aux endroits où la dénutrition provoque de graves séquelles, ils essaiment des petites structures en Inde et en Afrique.
Les résultats sont probants, des essais cliniques démontrent que l’absorption d’une dose quotidienne de 1 à 3 grammes de Spiruline pendant 4 à 6 semaines suffit à guérir un enfant souffrant de malnutrition grave, de type kwashiorkor ou marasme.
De nombreuses associations et ONG suivent ce modèle afin d’améliorer l’équilibre nutritionnel de populations en grandes carences alimentaires, à l’exemple d’Antenna technologies qui en 2009 décode le génôme de la Spiruline et l’enregistre à Genbank, empêchant ainsi son brevetage par des multinationales avides.
En France Jean-Paul Jourdan a effectué un énorme travail pour étudier la Spiruline puis a mis ses découvertes à la disposition de tous afin de pouvoir réaliser une culture de Spiruline, participant ainsi pour beaucoup à l’essor des fermes à Spiruline dans les pays en voie de développement et en France.

Dès 1974 l’ONU déclare la Spiruline comme meilleure nourriture de l’avenir et l’a rappelé en 1994 ,1997 et 2003 avec l’UNICEF et l’OMS.
EN 2003 l’ONU crée l’IIMSAM (institution intergouvernementale pour l’utilisation de la micro-algue Spiruline contre la malnutrition.
En 2005 l’OMS reconnait officiellement la Spiruline comme le meilleur aliment pour lutter contre la malnutrition et les famines.
En 2008 l’ONU recommande aux gouvernements et aux ONG de réevaluer le potentiel de la Spiruline pour satisfaire à leurs propres besoins en sécurité alimentaire.
La NASA et l’agence spatiale européenne l’ont inclue dans leurs programmes de recherche pour nourrir les astronautes et envoient de la Spiruline dans l’espace afin de nourrir le personnel des stations orbitales.www-spiruline-foret-vert